Description

De quoi parlons nous ?

De partir à la découverte de nos voisins en autonomie à vélo couché pendant 4 ans. C’est aussi simple. Il suffit d’une pincée d’imagination, d’une cuillère d’envie accompagnée de quelques gouttes d’aventure puis de saupoudrer le tout d’un peu de motivation pour voir partir un jeune couple parcourir le monde à la rencontre de tout ce qu’il ne connaît pas. Après trois périples de courte durée (2 à 5 semaines), nos jeunes courageux prennent le vélo par le guidon et finalisent leur projet. Le départ est fixé au mois de juin 2013.
Nous sommes conscients que notre projet n’est pas très innovant en terme de voyage. Et nous ne ferons que suivre les conseils de nos prédécesseurs. Cependant, celui-là est notre rêve, que nous avons forgé au fil de nos premières aventures, de nos rencontres et de ces 2 bonnes dizaines d’années d’existence.

Nos valeurs

Notre engagement est intégralement environnemental. Nous aimons ce terme qui regroupe à la fois nos valeurs écologiques et nos valeurs humaines. Nous devons beaucoup à la Terre, et c’est elle que nous voulons en premier lieu préserver en parcourant ses méandres à vélo. Nous devons beaucoup à nos amis et prônons l’entraide. C’est ainsi que nous souhaitons prendre part à plusieurs projets écologiques mais aussi humanitaire lors de ce voyage à la recherche de chaleur.

Ces projets que nous rejoindrons, tout comme les entreprises partenaires que nous démarchons, devront être en accord avec les valeurs que nous défendons : une terre écologique et pour tous. Il ne nous semblerait simplement pas moral de parcourir la terre à vélo sans la respecter jusqu’au bout. Ainsi outre le défi ou la promotion d´un moyen de transport peu polluant nous aimerions aussi nous rendre utile par des actes respectueux des environnements naturels et sociaux que nous rencontrerons et par le don de notre temps afin de mieux découvrir et ainsi protéger cette Terre qui nous donne tant.

Notre environnement multimédia du XXIe siècle nous permet des contacts privilégiés avec des personnes de toutes les contrées. Bien qu’aspirant à un nouveau mode de vie nomade, Internet facilitera l’engagement que nous avons envers notre Terre. C’est en effet par ce biais que nous prendrons contact avec nos hôtes « couchsurfing », site grâce auquel nous avons déjà accueilli bien des nationalités différentes, mais aussi « help-x » qui permet d’échanger quelques heures de travail contre la découverte d’une vie autochtone. Enfin, nous recherchons des ONG au Népal et au Pérou afin de mieux connaître les populations en y faisant de plus grandes haltes et aider à l’amélioration du quotidien.

Nos rencontres: portraits du monde

Nous réaliserons régulièrement des portraits de personnes rencontrées afin de décrire leur quotidien, leur mode de vie mais aussi leurs souhaits pour l’avenir de leur pays. Il est très important pour nous de donner la possibilité à des gens d’horizons divers de raconter leur vie et leurs rêves sur une même page. Aucune différence ne sera faite et nous espérons que nos lecteurs porteront un intérêt à leur vie en allant lire régulièrement les portraits postés dans l’onglet « portraits vivants » de notre site Internet. Nous espérons ainsi sensibiliser les européens sur les diversités culturelles et écologiques.

Une vie – des rêves

Parce que chaque personne n’a qu’une vie mais que celle-ci est composée d’une multitude de rêves et d’espoirs.
Cette action sera le fil rouge de notre voyage. Action en collaboration avec des professeurs de français langue étrangère des pays traversés, nous demanderons aux apprenants de se présenter en français et de décrire ses volontés et rêves pour lui, pour son pays et pour la planète. Ces lettres seront redistribuées dans les pays suivants au hasard à des personnes du même âge qui rédigeront à leur tour leur lettre. Plus qu’un simple récit de vie, ces lettres seront un contact entre les peuples. Le français deviendra leur langue de communication et leur participation donnera un autre sens à leur apprentissage du français. Cette action aura lieu en partenariat avec les alliances françaises et les instituts français des villes que nous traverserons tout au long de notre voyage.

Pourquoi des tortues ?

Parce que presque toutes les tortues sont solitaires, parce qu’elles peuvent se réfugier dans leur carapace avec lesquelles elle font corps, parce qu’on les trouve partout, qu’elles prennent leur temps et vivent au rythme des saisons, parce que leur carapace pèse 1/3 de leur poids total, parce qu’elles ont le sang froid, parce qu’elles aiment le soleil, parce qu’une tortue n’a pas besoin de visa (et nous en rêvons !) parce qu’une tortue peut mordre.

Notre projet en quelques chiffres :

  • 0,25 centimes du kilomètre (prix défiant toute concurrence !!) ;
  • 1er juin 2013 : Départ !
  • 2 tortues dans les starting-blocks ;
  • 3 voyages de préparation ;
  • 4 ans sur les routes ;
  • 5 roues pour deux vélos couchés et une remorque ;
  • 60 pays traversés ;
  • 100 parcours dessinés puis réévalués ;
  • 50 000€ de budget ;
  • 100 000 km estimés.

16 réponses à Description

  1. Robert dit :

    Félicitation pour votre projet. Tout le monde vous dira ça et vous enviera. Votre différence vous vous êtes donnés les moyens de réaliser votre rêve. Profitez en bien, j’ai réalisé le mien récemment. 7000km dans l’Europe dans les mêmes conditions que vous. Mon regret avoir 68ans. Bravo

  2. Stephen dit :

    Salut !

    Dans notre projet en quelques chiffres, vous parlez d’une remorque… mais on ne la voit pas sur les photos :)
    Sinon les 100 000 km c’est en comptant les avions, bateaux… ?

    a+

  3. courrage a vous vote aventure et genial

  4. Farah dit :

    Salut,
    Je trouve ce projet vraiment génial! Vous avez beaucoup de chance….. et beaucoup de route alors bon voyage!
    (et prudence sur la route quand même!)

  5. sebastien Donaty dit :

    Salut Elsa! C’est un sacré projet! Je suis admiratif, J’ai hate de suivre vos aventures. Bonne continuation.
    Seb Appn ;)

    • Elsa dit :

      Salut, il n’y a pas à être admiratif, c’est un vieux projet qui va enfin se concrétiser!
      J’espère que tu passes aussi du bon temps!
      A+, Elsa.

    • Zwoofff dit :

      Salut les d’jeun’s.
      Content de voir votre projet se concrétiser.
      Entre vélos couchés forcement qu’on va vous suivre… Dommage qu’on ne se croisera pas. Nous nous partons pour le notre en mai 2014. mais pour une année seulement.. snifff mais bon au retour, la retraite ne sera pas si loin donc on repartira ensuite.
      Pour les vélos je pense qu’on pourra repartager des idées. Pour les gourde par exemple je les ai placé différemment des votre et ça fonctionne bien aussi. Je n’ai pas encore mis de photos sur mon site mais en janvier je le ferais. J’ai percé et posé des pas de vis qui se fixent comme des rivets (sur le guidon, sur la bôme, etc… Pratique! ;)
      Je vous glisse si des fois vous aviez raté, l’adresse du plus « fou » d’entre nous, c’est un sacré baroudeur
      http://mikaellavorel.blogspot.fr/

      • ewan dit :

        Super ce système de pas de vis, je vais essayer de voir si j´en trouve, c´est clair que ca peut etre super pratique pour fixer tout un tas de chose, les portes bidons en particulier.
        j´aurai voulu savoir, vous avez quoi comme amortisseur, air? ressort? marque? on a des amortisseurs à air, on va pouvoir tester ca sur les premiers 6000km en europe, le système est vraiment bon, mais je me demande si c´est aussi fiable qu´un amortisseur à ressort…

        • Zwoofff dit :

          oui mais j’ai eu la chance d’avoir la pince à mon boulot. Il faut faire attention en s’en servant pour ne pas mettre trop de serrage aux pas de vis sous peine de tout casser ou mettre de travers. Tu peux peut être aussi trouver chez un vélociste équipé genre un gars qui monte des randonneuses.(je parle des vélos) ;-) )
          Pour voir mon vélo (pas fini, il reste encore du porte bagage à monter, et surement un Rolhoff à l’arrière plus ewerk ).
          https://lh4.googleusercontent.com/-IHhvQfjWUA8/UNF-d9rrVpI/AAAAAAAAH6U/6Umso8FHAow/s1024/P1060585.JPG

          Pour l’amortisseur j’ai celui d’origine (ressort) mais justement je me tate pour savoir si un gaz ne serais pas mieux, même si je ne me plaint pas du mien.

          Lui a franchis le pas et semble content de son amorto
          http://roulefistrouille.blogspot.fr/p/technique.html

          J’attends aussi votre test… il me reste un peu plus d’un an pour changer…

          Pour ma chérie, dommage elle est trop petite (1,59cm) pour prendre un Azub 5 on s’est rabattu pour elle sur un Optima Lynxx d’occaz qu’on va amélioré au fur et à mesure.

          • Zwoofff dit :

            Pour les montage avec les pas de vis….
            Une fixation sur le guidon pour une gourde, une sur l’avant pour y mettre même une bouteille d’eau et une sous la bôme ou j’ai fixé la trousse a outils

          • Elsa dit :

            pour la gourde sur le guidon, on avait essayé au début, et moi je cognait mes genoux dedans dès que je tournais, c’était complètement inconfortable… je laisse Ewan continuer la discussion sur le reste… il s’y connait plus! :)

          • Zwoofff dit :

            oui Elsa j’ai vu les photos mais il me semble qu’elle était bien plus bas que là où je l’ai placé. As tu essayé plus haut?

          • Elsa dit :

            Non, on n’a pas essayé plus haut… on bricolera ça au printemps, ça vaut surement le coup de réessayer. Mais sur le côté c’est vraiment pratique! ;)

          • ewan dit :

            En fait on a à peu près la meme configuration que ´roulefistrouille´ excepté pour les freins et le rohloff, meme si au départ ca nous tentait on a fait le choix de garder une transmission classique. Pour les freins, les V-brakes sont ok, mais il faut prendre le coup, disons qu´à pleine vitesse, en descente et chargé il vaut mieux garder une petite distance de sécurité et ne pas freiner en continu (testé en bretagne en septembre).
            Tu vas voir le porte bagage sous le siege est vraiment bien et pratique, on a meme ajouté en dessous une petite ´grille´ qui nous permet de stocker des vaches à eau ou de la nourriture en plus.
            Concernant l´amortisseur arrière, on en est pour l´instant satisfait, on verra comment il se comporte après le début du voyage…On écrira surement un peit article sur les points négatifs et positifs de notre équipement.

  6. Julie dit :

    Oh waw ! J’ai des étoiles dans le coeur après avoir lu votre projet ! Bravo à vous , c’est merveilleux de réaliser ses rêves ! Vous allez distribuer de l’espoir partout ! Je vous souhaite plein de chance , et je vous attends dans un petit coin du monde, au Quebec, où j’espère bien vous voir ces prochaines années !
    Pleins de Bisous

    • Elsa dit :

      Pour l’espoir j’espère, en tous les cas on en a!!
      Tiens-nous au courant de tes pérégrinations, t’as l’air de pas mal bouger aussi.
      A+, bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>