Articles

Les préparatifs: ce qui change avec un bébé?

Alors voilà, nous avons décidé le week-end dernier que nous pédalerons mille kilomètres à partir de samedi prochain. Pour nous, pas de soucis, nous n’avons qu’à ressortir le matériel qui nous attend depuis une bonne année dans les cartons mais voilà, Lysandre, notre fils de 7 mois et demi, va désormais nous accompagner. Qu’est-ce que ce bébé va changer dans notre préparation et quel matériel choisissons-nous?

Ci-dessous la liste pour Lysandre (nous partons environ deux semaines):

Dormir:
- turbulette;
- doudou;
- tétine.

Manger:
- cuiller;
- biberon;
- biberon d’eau;
- bavoirs;
- lait en poudre (à acheter en route);
- confiture (à acheter en route);
- eau en bouteille (à acheter en route);
- yaourts et compotes (à acheter en route);
- petits pots (à acheter en route).

Se changer:
- couches jetables (à acheter en route);
- couches lavables (4 pour les moments camping);
- liniment (1 petit flacon);
- gant de toilette;
- sac à linge sale imperméable;
- bassine pliable (pour le bain);
- serviette de bain;
- maillot de bain;
- gel douche bébé (reconditionné dans un petit flacon).

Vêtements:
- bodys (8);
- pantalons (2);
- shorts (2);
- t-shirts (4);
- sweat-shirt chaud à capuche (1);
- chaussettes (3).

Autres:
- bob + lunettes de soleil;
- crème solaire;
- livret de famille;
- remorque;
- 2 petits jouets;
- 2 livres;
- tapis pour jouer / pique-niquer.

Nous avons choisi de garder les 4 sacoches d’Elsa et de réduire le nombre porté par Ewan à deux car il devra aussi tirer la remorque (10kg) du petit loustic (8,2kg) chargée (x kg). Nous gardons nos sacoches de tente sur les porte-bagages comme auparavant. Deux sacs afin de séparer la tente en deux lorsque nous la replierons mouillée. Nous partons avec notre même tente, nos mêmes matelas, sacs de couchage, vêtements, matériel de camping (réchaud, assiettes, popote, bassine pliante,…), etc.

Nous pensons mettre le lait en poudre dans des sacs ziplock pour gagner de la place au fur et à mesure que les réserves s’amenuiseront (ce qui n’est pas le cas avec un grosse boite en fer). Nous emportons 3 couches lavables que nous utiliserons quand nous serons posés, en fin de journée. Elles sèchent très vite et il est certainement plus agréable pour Lysandre d’être dans une couche douce que dans du plastique, surtout par les chaleurs qui nous attendent.

Sinon nous ne savons pas encore vraiment à quel rythme nous attendre. Est-ce qu’il supportera bien le voyage? Voudra t-il s’arrêter toutes les heures, dormira t-il? Ce qui est sûr c’est qu’à la maison les siestes se font de plus en plus courtes et que monsieur cherche de plus en plus à bouger et à découvrir le monde par ses propres moyens…

Les plus grosses interrogations portent aujourd’hui sur le trajet en train que nous effectuerons samedi. Il nous faudra être à la gare d’Assier (8km de Fons avec un belle côte au démarrage) à 7h50 (le train part à 7h53) au plus tard. Nous avons donc décidé de prendre la route à 6h45. Une seule certitude: nous ne rencontrerons pas de grosse chaleur avant de monter dans le train.
Le temps fort sera le changement en gare de Brive. Nous aurons alors 8 minutes pour changer de quai en passant par le souterrain chargés (ou encombrés, comme vous préférez) de nos deux vélos, leurs 8 sacoches et de la remorque contenant Lysandre que nous souhaiterons ne pas réveiller. Stratégie que nous espérons infaillible: se mettre les contrôleurs dans la poche, descendre les vélos chargés, descendre ensuite Lysandre dans la remorque. Traverser le sous-sol suivant ces deux mêmes étapes et refaire la même pour remonter sur l’autre quai. Temps estimé: plus de 8 minutes… espérons que le premier trains sera en avance et que le second aura un peu de retard. Sinon, pour ceux qui se posent la question: oui, les vélos couchés sont interdits dans les trains sncf, non, les contrôleurs sondés ne semblaient pas contre les vélos couchés. (n.b.: aucun retard n’est possible car le prochain train jusqu’à Orléans ne sera qu’à 19h!!)

Bref, un bébé ça change le chargement des vélos qu’il faut repenser, les changements en train qu’il faudrait prévoir plus larges, le rythme du voyage, le couchage qu’il va falloir optimiser car nous ne changeons pas de tente, le parcours que nous voulons relativement plat,… et tout ce que nous ne savons pas encore!

Info du jour: si l’abeille était payé au smic, un pot de miel vaudrait 224 000€!

Nous n’emportons pas de matériel informatique pour ces vacances car… ce sont des vacances! Donc RDV vers le 25 août pour les récits de nos aventures. En attendant, nous sommes joignables sur le portable.

Bonnes vacances à tous!
Cette entrée a été publiée dans France, Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Les préparatifs: ce qui change avec un bébé?

  1. Paula CONTINI dit :

    Bonjour,
    comment pourrai-je vous contacter? Merci bien.

  2. Bien rentrés ? Vous n’avez pas ratés la correspondance à l’aller ?
    Vite, vite, on attend des nouvelles :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>